Syndeac.org

A propos de l'art déclare

Notre projet de société doit être refondé. La raison économique, la pensée simpliste ou dualiste, les logiques d’affrontement sont à l’œuvre trop souvent.

Nous devons rester très attentifs aux projets de l’Union européenne, comme à ceux de la Nation et de chacune des Régions, aux tentatives de concertation, aux annonces de baisses budgétaires, aux injonctions démagogiques et populistes. En France, régions et métropoles peuvent tenir demain un rôle pilote de structuration et de développement. Nous demandons partout des pactes républicains de territoire et des contrats de développement, véritables schémas de partage des responsabilités communes d’un projet culturel, social et éducatif.

30_00410

Nous voulons :

  • une politique concertée de service public des arts et de la culture ;
  • le renforcement du financement de cette politique culturelle ;
  • l’égalité territoriale comme but ;
  • des arts et des cultures pour et avec tous ;
  • un réseau inégalé d’institutions et d’équipes artistiques dans tout le pays ;
  • le rayonnement et la vitalité artistique, richesse unique dans la mondialisation ;
  • une Europe des arts et de la culture.

La culture que nous défendons est ouverte, audacieuse et généreuse. Les arts que nous défendons sont ceux qui nous déplacent en émotion et en pensée, pour emmener chacun un peu plus loin. Les artistes et les professionnels de la culture portent au quotidien la pratique du partage, les possibles de l’imaginaire, de la langue, de la représentation, de la prise de risque pour dire et penser le monde ensemble.

C’est ce qui fonde nos métiers et nos pratiques. Par essence et par choix, nous ne connaissons pas a priori de frontières identitaires, nationales ou sociologiques. Nous sommes au cœur de ce qui rassemble.

Si, comme on ne cesse de nous le dire, nous sommes une des réponses à la crise communautariste, à la crise sociale, à la crise idéologique… c’est parce qu’il y a création, émergence permanente, diversité, liberté, circulation : commençons par reconnaître l’art comme relevant de l’utilité publique. Les arts et la culture doivent être au cœur d’un projet d’avenir pour la société, avec l’éducation, la santé, l’action sociale et la recherche.

C’est ce que disaient les habitants dès le lendemain des attentats en revenant dans les lieux artistiques. Nos lieux, nos projets, nos œuvres sont évidemment éminemment démocratiques.

De l’imagination, du savoir-faire, de l’expérience, nous en avons.

C’est au politique d’avoir de l’audace avec nous.

Les directrices et directeurs des compagnies, festivals, lieux d’art et de spectacle vivant du SYNDEAC

Show
Hide
748cbbafda48341f27beb7438d8d4a79VVVVVVV